Huawei : un acteur majeur dans le déploiement de la 5G en Russie

Les dernières interdictions de la marque chinoise Huawei aux États-Unis semblent avoir créé un problème. Ce dernier risque de prendre du temps pour s’estomper. L’arrivée très imminente du réseau 5G permettra à Huawei de devenir encore plus influent. Donald Trump invite ses homologues des pays européens à boycotter eux aussi la marque. Cependant, certains d’entre eux semblent trouver en celle-ci un excellent allié. C’est la raison pour laquelle la Russie vient de signer un accord avec cette marque. Cela l’aidera à profiter rapidement du réseau 5G.

La 5G : une technologie qui met la Chine et la Russie d’accord

Les mauvaises relations entre Washington et Moscou ne sont plus inconnues à ce jour. Il est également connu qu’à travers le BRIC, la Chine est un allié économique important pour la Russie.

Mais est-ce le bras de fer entre ces grandes puissances qui est à l’origine du refus de la 5G aux USA ? Impossible à dire. Huawei dans un souci de pouvoir faire parti des pionniers de la 5G, a tendu la main à Moscou… qui n’a pas hésité à la prendre.

Un accord qui peut mettre Washington à genoux

C’est en ce 5 Juin dernier que les deux chefs d’État de la Chine et de la Russie se rencontrent. C’est alors qu’ils font fleurir le contrat entre Huawei et l’opérateur russe MTS.

La Russie, dans le but de manifester son détachement total avec Washington, prévoit de lancer son propre réseau Internet indépendant.

Avec cet accord, Huawei ne perdra pas un nombre important de ses clients à travers le monde. La firme chinoise et l’opérateur russe MST projettent déjà de faire un test de déploiement du réseau 5G. Ce projet sera d’ailleurs disponible en fin d’année.

Huawei est-il totalement sorti d’affaire ?

L’administration Trump a commencé par interdire à la firme d’avoir des activités économiques dans son territoire en Mai. Malgré le sursis de trois mois reçu, Huawei a commencé à perdre certains géants des USA.

C’est dans ce sens que Google lui refusera l’accès à sa licence Android. Plusieurs sociétés américaines sont concernées par cette loi. Si la plainte déposée par la firme chinoise contre le gouvernement de Trump n’aboutit pas, la marque chinoise risquera de perdre beaucoup de contrat avec le système Android.

Ce qui ne sera pas du tout propice pour Huawei. Si un accord n’est pas trouvé, les utilisateurs de cette structure ne pourront plus utiliser aucune application du système Android.

L’Europe comme marché salvifique de la firme chinoise

L’accord qui voit le jour entre Moscou et la Chine est très crucial. Il prouve que la marque Huawei veut désormais se tourner vers le continent européen.

Ce sera donc sa seule solution pour pouvoir aller à l’encontre de Washington. Début d’année dernière, les ventes du fabricant chinois pour le marché européen représentaient 25%.

Ce qui plaçait la marque légèrement au-dessus d’Apple et après Samsung. Mais la résiliation du contrat avec Google lui feront perdre quelques marchés, c’est certain ! Pour plus d’actualités sur la téléphonie mobile, n’hésitez surtout pas à parcourir forfaitmobile.info.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire